Charlotte, fondatrice de Maison Orso

 

Charlotte @ Maison Orso

Passionnée ! Voilà le premier adjectif qui vient en tête après une discussion à bâtons rompus avec celle qui dirige la Maison Orso, un concept store situé à Rennes. A l’affût des dernières nouveautés, “gourmande de tout” comme elle se décrit, Charlotte développe sa boutique avec sa soeur Lila à la vitesse Grand V, référençant des marques prestigieuses, mais aussi des coups de coeur pointus (Molli, La Mer, Mulberry, Maud Heline, Kitsuné, …).  Ô Joie, Charlotte vide son sac !

Qui es-tu ?  Charlotte, fondatrice de la boutique Maison Orso à Rennes. Cela fera 7 ans en janvier. Auparavant, la boutique s’appelait La Maison du Parfum. Cet amour pour le parfum remonte à mon enfance; il m’a été transmis par ma grand-mère et ma mère. Je suis d’ailleurs passée par une école de Parfum avant de travailler pour la Maison Estée Lauder. Puis, j’ai décidé de me lancer avec ma propre boutique, en ne présentant que les “pionniers” du parfum, un retour aux sources pour ce secteur qui m’est tellement cher. Ma soeur Lila est arrivée dans l’aventure, (ainsi que mon bébé Orso) et nous avons fait évoluer le concept de la boutique en élargissant le référencement à toute sorte de produits ( mode, maquillage, etc…). Je suis gourmande et curieuse de tout (tissus, matières, couleurs…) et je me suis dit que finalement, à partir du parfum on peut construire tout un univers. Aussi pourquoi cantonner la boutique à un seul type de produit ?

Quel(s) sac(s) utilises tu au quotidien ? J’en ai plein ! Mais en ce moment, j’utilise un sac de la marque belge Dragon, en cuir tressé, rouge avec des anses en bambou.

@maisonorso

Qu’emportes tu dedans? Il est très très rempli, et plus mon sac est grand,  plus je le remplis, comme un kangourou ! j’ai toujours une pochette zippée avec mes papiers d’identité, les tickets de caisse…J’ai toujours aussi un fard à joue, un rouge à lèvre, du parfum bien sûr, des cartes de la boutique, un petit carnet, un stylo, évidemment mon téléphone, le carnet de chèques de la boutique, un bijou comme une broche et plein de rubans (je m’en sers pour les paquets cadeaux de la boutique et les organise par code couleur en fonction de mes inspirations et des défilés du moment : le vert Raf Simons, le rouge Valentino etc…)

@maisonorso

Comment retrouves tu tes clés ? Justement avec mes rubans. J’en ai accroché plein ensemble pour en faire un porte-clés reconnaissable !

Quels objets as tu systématiquement avec toi dans ton sac (tes incontournables) ? Ma pochette zippée bien remplie, mon téléphone, mes clés, et puis des photos d’Orso, de Marcel mon chat, un petit carnet offert par Monsieur M, ma moitié, et bien sûr du parfum…

Une anecdote (une (més)aventure avec ton sac …)? Un soir, je rentrais chez moi, mon sac était accroché à la poussette de mon bébé et  j’étais au téléphone (ce que l’on me reproche tout le temps : je suis pendue à mon téléphone en permanence, que ce soit sur Instagram, avec des clientes, pour prendre des photos…). Bref, en arrivant chez moi je me suis rendue compte que mon sac avait disparu, et je n’ai absolument rien senti ni vu ! J’étais très peinée, non seulement il comportait plein de choses qui me tenaient à coeur, mais en plus c’était un modèle canonissime de Mulberry, le Bayswater Bordeaux.

En vacances ? qu’emportes tu ? J’ai créé un sac en collaboration avec Original Marrakech, en m’inspirant des paniers de Menton, auquel j’ai rajouté des pompons. Je m’en sers comme sac à main et j’y mets tout mon bazar habituel.

T’arrive-t-il de sortir après le bureau , comment fais tu avec ton sac ?J’emporte toujours mon ordinateur, pour aller et venir, c’est un petit mac. L’avantage de mon sac actuel c’est que je peux l’y mettre, ainsi, pour ne rien vous cacher que mes courses du soir ! je finis la journée chargée comme un mulet, mais mon sac tient et ne se déforme pas.

Tu fais beaucoup d’allées et venues entre Rennes et Paris. Les Rennaises et les Parisiennes ont-elles un rapport spécifique à leur sac ? J’ai l’impression qu’à Rennes les femmes souhaitent de la discrétion, de la sobriété. A Paris, les femmes peuvent avoir des sacs plus ostentatoires, de belles pièces, qu’elles vont placer dans un sac en lin pour leurs déplacements dans la journée et les sortir pour le soir…

Ton autoportrait   : un sillage de parfum ! George Sand dit que “le parfum est le reflet de l’âme” ; et c’est tellement vrai ! Je l’expérimente tous les jours. On peut déceler tellement de choses d’une personne à son parfum.

 

Suivez Charlotte et Maison Orso  !!!

La boutique : 2, rue Leperdit à Rennes (et bientôt une nouvelle boutique ! stay tuned!)

le compte IG de Charlotte

Facebook

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *