Bar-Da Portrait : Estelle, créatrice de BRAI

Repéré au détour de pérégrinations instagrammesques, l’univers coloré de BRAI détonne joyeusement. Des imprimés chics, frais et follement gais, tel est le pari de cette jeune marque de vêtements et accessoires créée par Estelle Renard. Styliste de formation, Estelle a travaillé pour des marques prestigieuses avant de poser quelques années ses valises à L.A. . De retour à Paris, elle lance BRAI en 2016. La jeune créatrice vide son sac chez Bar-Da !

Qui es tu ? Je suis Estelle Renard, j’ai 34 ans, je suis créatrice de la marque BRAI et maman de 3 enfants. J’ai grandi dans une petite ville des Yvelines et j’habite désormais à Paris après avoir vécu 4 ans à Los Angeles.

Quel(s) sac(s) utilises tu au quotidien ? Au quotidien, j’utilise mon sac BA&SH qui est plutôt une pochette. Je l’avais achetée par hasard avant l’été en prévision des soirées où l’on ne s’encombre pas avec des gros sacs et finalement je suis amoureuse de ce mini sac qui me convient très bien et dans lequel on ne met que le strict nécessaire. J’avais tendance à beaucoup trop remplir mes sacs et à me retrouver au bout d’un mois avec un fourre-tout pas possible. Avec cette pochette, je me sens légère et libre de mes mouvements !

Qu’emportes tu dedans ? Ma carte bleue et mon Iphone, in-dis-pen-sables. Une petite pochette BRAI brodée à mes initiales dans laquelle je glisse mes tickets et reçus, un stick à lèvres, mon passeport (je n’ai pas de carte d’identité alors j’aime bien l’avoir sur moi), mon permis de conduire, des Doliprane, mes clés, un peu d’argent en liquide et j’ai souvent une paire de boucle d’oreilles qui trainent au fond ou un petit jouet de mes enfants.

Quels objets as-tu systématiquement avec toi dans ton sac (tes incontournables) :  Mon Iphone, je sais ce n’est pas très original mais je passe ma vie accrochée à mon téléphone sur lequel je checke en continu mes mails, les ventes du e-shop et évidemment le compte Instagram BRAI. J’ai aussi dans le fond de mon sac une petite croix que ma sœur m’avait rapportée de Jérusalem et qui porte chance. Je suis assez superstitieuse…

Comment retrouves-tu tes clés ? J’ai acheté des portes clés pas du tout discrets à toute la famille ! Je trouve cela sympa. Pour moi, j’ai choisi un gros panda en cuir, ça a toujours été mon animal fétiche, il me porte chance.

Une anecdote (une (més)aventure avec ton sac …)? Ma fille adore y mettre son doudou quand j’ai le dos tourné, elle pense évidemment me faire une blague et que je vais emmener son doudou dans mes nombreuses aventures (elle doit penser que j’ai une vie très palpitante !!). Elle est assez vite déçue…Sachant que son doudou est un ours en peluche, il ne passe pas inaperçu dans mon mini sac, impossible de l’embarquer par inadvertance ! Je devrais peut-être jouer le jeu un jour et lui dire qu’il est parti en voyage avec moi 😉

En vacances, qu’emportes tu ? En vacances, j’emporte un grand sac Balenciaga en toile, que j’ai depuis des années et qui me suit partout. A l’intérieur, j’y mets toutes les affaires de plage. Je l’adore car il est jaune fluo et je le repère super facilement sur la plage. Sinon, le soir pour sortir je prends une pochette en raffia (encore !!) dans laquelle je ne glisse que ma carte bleue et du stick à lèvres, j’aime l’idée de ne pas avoir tout le temps mon téléphone avec moi en vacances.

T’arrive-t-il de sortir après le bureau , comment fais tu avec ton sac ? En général je repasse toujours chez moi car j’ai la chance d’habiter juste à coté de mon bureau. Mais avec la pochette pas besoin de changer de sac, cela convient aussi bien à une tenue de jour que de soirée, c’est l’avantage. Je ne fais pas partie des filles qui changent de sacs en permanence, je m’arrange pour que mes sacs fassent le job en mode « day & night ». Je suis assez fidèle mais quand la rupture est consommée je ne le ressors plus du placard avant quelques années 😉 J’aime la liberté qu’offre la pochette, je déteste les gros sacs lourds qui donnent l’impression de traîner tous ses problèmes avec soi.

Comment concillies-tu vie pro et perso dans ton sac ? Ma vie pro c’est mon MacBook ! Qui a lui son propre sac …enfin une pochette, ( je crois que j’ai un problème avec les pochettes en fait ;)) C’est une pochette en cuir zippée de chez Pierre Hardy,  je transporte mon ordi dedans. Dans ce sac, j’ai parfois quelques cartes de visite mais rarement, en revanche j’ai toujours ma pochette BRAI qui apporte une touche de fantaisie et de couleurs.

Tu as vécu à Los Angeles, les Californiennes ont-elles un rapport particulier avec leur sac, par rapport aux Parisiennes ? Le vrai sac des Californiennes c’est leur voiture !! Comme la voiture nous emmène partout, on peut tout laisser dedans, se garer et emporter juste ce dont on a besoin. A Paris, les femmes se déplacent plus à pied ou à vélo, donc on a besoin d’avoir tout sur nous. A Los Angeles, je me souviens que je laissais des chaussures et du maquillage dans ma voiture ; c’était comme ma seconde maison.

Ton autoportrait :   « DON’T ASK, DON’T GET », dans la vie il faut oser demander les choses, beaucoup de gens n’ont pas le courage de demander ce qu’ils veulent réellement et passent parfois à côté de certaines choses. Vous serez surpris de voir que quand on ose demander les choses on les obtient souvent !

Merci Estelle !

 

Suivez Estelle et les imprimés BRAI ! 

la boutique BRAI

Le fil IG

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *