Bar-Da Portrait : Camille, créatrice de “Amé”

 

Camille, photo by the Next Parisian
Camille, photo by the Next Parisian

Amé a beau être une toute jeune marque de maroquinerie, ses modèles sont pourtant chargés d’histoire… C’est en voulant refaire faire le sac de son arrière grand-mère que Camille, la jeune et talentueuse créatrice de la marque, est devenue fascinée par le savoir-faire d’un façonnier et a décidé de lancer sa première collection. Son sac idéal est classique et intemporel ; pari remporté avec ses premiers modèles le Marguerite et le Mag, qui sont de vraies réussites, simples et logeables, parfaitement adaptées au rythme trépidant d’une citadine, et entièrement fabriquées en France… Bar-Da a rencontré la créatrice pour savoir ce qu’elle cachait dans son sac…

Qui es tu ? Camille, juriste de formation, je travaillais jusque récemment dans la production audiovisuelle. Mon histoire avec les sacs est avant tout très personnelle. J’avais depuis très longtemps un sac qui m’avait été légué par mon arrière grand-mère, Amé. Comme il s’abimait beaucoup, j’ai souhaité le faire refaire. Je suis partie à la recherche de façonnier, et c’est ainsi, au fil de ces échanges, et suite à la réalisation de mon premier protoype, que j’ai eu envie de créer ma propre collection.

Quel(s) sac(s) utilises-tu au quotidien ? J’alterne entre mon petit Mag  et le mon plus gros Marguerite. J’essaie tous les sacs que je crée. En ce moment, c’est le petit. J’aime beaucoup son cuir marron et la façon dont il se patine.

le petit Ame
le petit Mag d’Amé

Qu’emportes tu dedans ? Mes lunettes de soleil pour faire venir l’été (ndlr : ça marche !), mon porte-monnaie, de la crème pour les mains, une solution hypo-allergénique, mes clés, plein de cartes de visite en bonne entrepreneuse, des bonbons, des médicaments, un livre, mon agenda Hermès et un beau stylo offert par mon frère. J’adore tout noter, y compris les expos ou les films que je vais voir.

le barda 2
le barda de Camille

Quels objets as tu systématiquement avec toi dans ton sac (tes incontournables)  ? Comme je prends beaucoup les transports, J’ai toujours un livre avec moi. J’ai pris la résolution depuis 2008 de relire des classiques (ceux à côté desquels on passe quand on est au collège, parce qu’on est trop jeune pour vraiment les apprécier). En ce moment, je suis en plein dans les Rougon-Macquart! (ndlr : venez vous rafraîchir la mémoire ici). Je viens de finir le Ventre de Paris, qui se passe dans le quartier des Halles, c’est formidable toutes ces descriptions de ce quartier où je passe si souvent !

Comment retrouves tu tes clés ? C’est l’avantage de ce sac. Elles sont toujours rangées dans la même poche, donc aucun problème pour les trouver. il faut dire que je trimballe beaucoup de clés ( entre les miennes, celles de mes parents, celles de mon ancien bureau, j’ai du monter jusqu’à 1 kg de clés !). Plutôt que de multiplier les poches, ce qui est selon moi le meilleur moyen de ne rien retrouver, j’ai préféré faire 2 poches dans ce sac. Cela s’avère très pratique.

En vacances ? qu’emportes tu ? Toujours de la crème solaire. Cela peut sembler paradoxal, mais avec mes origines (moitié turque, moitié vietnamienne), je bronze trop ! Je peux devenir grise à la fin de l”été si je me suis trop exposée… Côté sac, je développe en ce moment un protoype en paille avec des lanières en cuir, j’espère bien pouvoir le sortir cet été ! (au moins pour moi)

T’arrive t il de sortir après le bureau, comment fais tu avec ton sac ? Quand j’ai mon petit sac Mag, je le garde. Il est très pratique et je le laisse en bandoulière… Si en revanche, j’ai un gros sac, je ne prends qu’une pochette…

Comment concilies tu vie pro et perso dans ton sac ? C’est plutôt bien rangé, sauf pour les factures qui se promènent un peu (je fais l’autruche sur ce coup là). Sinon avec le sac Mag, je peux facilement y mettre mes dossiers A4 et un petit ordinateur. Tout est assez cloisonné.

les Parisiennes ont elles un rapport spécifique à leur sac ? Je dirais qu’elles ont beaucoup d’attachement pour leur sac. J’ai pas mal d’amies qui portent un sac qui a appartenu à leur mère par exemple. C’est pour cela que j’ai envie de créer un objet durable, un sac qui a une histoire (comme moi avec le mien!).

Ton mantra : “On ne voit bien qu’avec le coeur. L‘essentiel est invisible pour les yeux. “ de Saint Exupéry (le petit Prince, génial de le relire à chaque âge ! )

Suivez Camille et les aventures d’Amé !

reseaux 2

Amé

Facebook

Instagram

2 thoughts on “Bar-Da Portrait : Camille, créatrice de “Amé””

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *