Bar-Da Portrait : Madame Ganache

www.madameganache.fr

Les papilles aux abois et la plume virevoltante, les billets de Mme Ganache sont un régal ! Chocovore et chocophile assumée, cette Parisienne surbookée nous fait partager ses découvertes sucrées, de la plus artisanale à la plus industrielle, avec passion et une grande expertise, au gré de ses pérégrinations. Mais cette experte ès cacao n’est pas qu’un bec sucré, c’est aussi une jeune femme fort élégante qui a plus d’un tour dans son sac. Rencontre !

Qui es tu ? J’ai 33 ans, j’habite Paris avec mon mari et ma fille de deux ans, je bosse dans le marketing pour une grosse boîte tech américaine et je blogue pour mon bon plaisir sur www.madameganache.fr

Quel(s) sac(s) utilises tu au quotidien ? Je tourne entre deux sacs, un camel et un noir. Je suis tentée, de moins en moins avec l’âge et la raison, par la couleur mais je ne finis par porter que ces deux couleurs qui vont avec tout (un peu comme lorsque je continue à acheter des talons alors que je vis sur du plat). Je suis tombée dans la Dreyfuss-mania comme tant d’autres.J’ai donc un Carlos cognac et un Jacques bleu.

www.madameganache.fr
le Jacques de Madame Ganache

Avec un enfant il faut de la bandoulière, c’est impératif. Ils ont la bonne taille car plus c’est grand, plus je le remplis. Carlos tend même à être trop joufflu. En dessous, c’est trop petit. Je louche sérieusement sur son modèle Bobi, que je guette sur fr.vestiairecollective.com, et je viens de découvrir grâce à ton blog le Patti d’Yvonne Yvonne, qui a le bon goût d’avoir un showroom à côté de chez moi.  Accessoirement, je me balade toujours avec un sac en coton imprimé, que nous avons vu fleurir partout, et qui me sert de fourre-tout pour une tenue de sport, mon MacBook, trimballer des fringues à déposer au pressing, bref tous les trucs que je ne mets pas dans mon sac, et qui me permettent de maintenir l’illusion que je peux me déplacer avec peu de choses.

le carlos
le gros carlos de Madame Ganache

Qu’emportes tu dedans? J’essaye désespérément de garder un sac relativement léger, et donc de ne prendre que le minimum, le minimum pour une personne un peu anxieuse et un poil hypocondriaque comme moi pouvant faire peur. Bien sûr, j’accumule des cacateries au fur et à mesure de la semaine. Je vide donc consciencieusement mon sac le week-end, pour redémarrer sur une base saine le lundi. Et ainsi de suite.

Quels objets as tu systématiquement avec toi dans ton sac (tes incontournables)  ? Mon portefeuille + Médocs + maquillage de survie + Mouchoirs +Un livre + Mon iPhone = version idéalisée de moi-même.

En vrai, vous pouvez selon les jours rajouter un tube de vitamine C,un chargeur, des lettres à lire, des amandes, une bouteille d’eau, des pinces à cheveux, des sachets de thé, des ordonnances, des facturettes de CB (non mais qui garde ça? à quoi ça sert?), des boudoirs écrasés, etc…

le barda de Mme Ganache "version light"
le barda de Mme Ganache “version light”

Comment retrouves tu tes clés ? Je ne les retrouve pas!

Une anecdote (une (més)aventure avec ton sac …)? J’ai trouvé mon magnifique sac Jacques, exactement le modèle qui je cherchais et qui n’était bien sûr pas soldé, sur le bon coin! Patience et persévérance, je suis tombée sur une annonce d’une jeune femme russe qui était apparemment très gâtée par son mari, et le vendait sans remords pour la moitié de son prix.

En vacances ? qu’emportes tu ? J’admire les gens qui voyagent léger. J’ai fait de gros efforts pour atteindre ce que je trouve être une forme d’élégance, et j’arrive désormais à me concocter une sélection éditée et multi-tâches de vêtements / accessoires / cosmétiques. Je dirai une “capsule” si je bossais dans la mode ce qui n’est pas le cas. Pour les longs courriers, je prends un grand sac cabas, dans lequel je glisse une jolie pochette qui me sert à mettre mes petits objets pendant le vol, et qui me sert de sac de soir. Pour les petits séjours, je prends une valise cabine et un petit sac à main à bandoulière qui fait tout.

J’abandonne donc Jacques et Carlos, et prends un petit Marc by marc Jacobs (qui sera remplacé par Bobi si j’arrive à mettre la main dessus). L’été, j’embarque une pochette Oysho que j’adore, très colorée, qui donne du pep’s à n’importe quelle tenue. Je mets mes crèmes solaires dedans la journée, et le strict minimum le soir.

T’arrive t il de sortir après le bureau, comment fais tu avec ton sac ? Déjà je ne sors plus beaucoup après le bureau, et quand je le fais c’est avec tout mon barda (justement).

Comment concilies tu vie pro et perso dans ton sac ? Je ne fais pas de différence.

Les Parisiennes ont elles un rapport spécifique à leur sac ? (versus les Londoniennes par exemple que tu as un peu pratiquées 😉 …) Les Parisiennes me semblent plus faire dans le monochrome, alors que les Londoniennes adorent la couleur. Difficile de faire des généralités, la bourge de W1 adore les logos, alors que la fille de Shoreditch va plutôt prendre une petite marque de créateurs mais elles se lâchent plus. Elles ne sont pas autant sous le diktat d’une norme. Elles suivent les tendances sans se soucier de leur morphologie. Lorsque j’habitais à Londres, j’étais frappée lorsque je rentrais à Paris par le mimétisme des Parisiennes qui s’habillent toutes pareil, moi y compris désormais. Pour le soir, elles mettent le paquet, il y a donc une offre pléthorique de sacs du soir hyper travaillés. Elles n’hésitent pas non plus à mettre énormément d’argent dedans, quitte à s’endetter. Bigger is better.

Ton autoportrait : www.madameganache.fr

Suivez Madame Ganache ! 

reseaux 2

Le blog

Facebook

Instagram

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *