Bar-Da Portrait : Marine, co fondatrice des Louves.com

Marine Deffrennes ©Sophie Derrien
Marine Deffrennes ©Sophie Derrien

Joyeux anniversaire Les Louves ! Le magazine digital à destination des jeunes et futures mamans, fondé par Marine Deffrennes et Marion Roucheux, fête aujourd’hui sa première année d’existence. Enfin un media qui parle aux mamans, sans sombrer dans le rose bonbon ou le bleu layette, et qui ne place pas l’enfant au centre de tous ses articles ! Bref, un magazine lifestyle pour les femmes qui sont mères, mais pas seulement… Bar-Da a rencontré Marine, une des 2 fondatrices, qui a vidé son sac au détour d’un déjeuner en terrasse …

Qui es tu ? Marine, je suis journaliste, et j’ai créé Les Louves avec mon associée Marion Roucheux, journaliste également. Nous nous sommes rencontrées à Terrafemina. A la suite de la rédaction de mon livre sur les femmes entrepreneures dans le digital, et du congé maternité de Marion, nous avons eu envie de lancer ensemble un magazine digital à destination des mamans mais pas que. En effet, notre credo, c’est que la femme épanouie est une maman heureuse. Alors sur les Louves, on parle de toutes les problématiques des mamans, mais aussi de tout ce qui leur fait du bien, et de ce dont elles ont besoin : de temps et de liberté ! D’où nos rubriques : on parle des enfants, mais ils ne sont pas au centre de tous nos articles, on parle aussi de beauté, de plans voyages etc… Marion a un enfant, moi pas encore, mais je viens d’une famille nombreuse. Du coup nous avons deux regards très complémentaires et tout à fait compatibles pour parler de la maternité.

Quel(s) sac(s) utilises tu au quotidien ? Un Goyard Bleu marine. Il est moins chargé depuis que nous avons des bureaux, mais c’est quand même quasiment un sac “valise”. Auparavant, quand nous n’avions pas de bureaux, on transportait énormément de choses toute la journée, et très vite nous avons eu mal au dos…

Qu’emportes tu dedans? J’y transporte quotidiennement mon ordinateur, mon chargeur, mon carnet de notes “boulot”, mon téléphone (dont les fonctions agenda et gps me sont indispensables toute la journée pour gérer mes rendez-vous), un beau stylo MontBlanc, que j’adore utiliser. Sinon, j’ai aussi mes clés, mon porte monnaie, une pochette de maquillage (je me maquille dans le métro, car j’ai beaucoup de transports), une bouteille d’eau, un livre ou un magazine (comme le Elle, Grazia ou L’Express Style… et des tic-tac (je suis fumeuse)…)

le barda de Marine
le barda de Marine

Quels objets as tu systématiquement avec toi dans ton sac (tes incontournables)  ? Si je sors en mode très léger, j’utilise une petite pochette dans laquelle je glisse un tube de rouge à lèvres, ma CB, des cigarettes, un briquet et si j’ai la place ma terracotta. Je peux tout à fait ne pas prendre mon téléphone, trop peur de le perdre !

Comment retrouves tu tes clés ? Grâce à un petit coussin brodé à mon nom par ma maman. A un Noël, elle nous avait cousu à chacun ce petit coussin avec des idéogrammes chinoix pour faire un clin d’oeil à mon frère qui partait étudier à Shanghaï..

Une anecdote (une (més)aventure avec ton sac …)? J’en ai plein ! Il m’arrive souvent de repartir sans mon sac. Je suis assez tête en l’air. A Barcelone, je suis repartie pieds nus, sans mon sac, d’une soirée sur une plage. Le lendemain, la panique totale, j’ai prévenu le commissariat, l’ambassade de France pour le passeport… En fait, le restaurant d’en face l’avait récupéré et me l’a rendu intact avec l’ensemble de son contenu ! Fausse alerte …

En vacances ? Qu’emportes tu ? J’ai toujours mon ordinateur en vacances. Bon, je ne le prends pas pour aller à la plage quand même. J’ai par ailleurs un très gros cabas en lin Blanc Bleu, avec ma serviette, ma pochette avec ma crème solaire, ma pochette pour y ranger mes bijoux… Si j’emmène mes nièces, j’embarque plein de jouets… Bref, je suis toujours HYPER chargée.

T’arrive-t-il de sortir après le bureau, comment fais-tu avec ton sac ? Eh bien, je garde mon énoooorme sac toute la soirée. C’est un vrai problème !

Comment concilies tu vie pro et perso dans ton sac ? Facile ! j’ai une pochette perso avec mon maquillage, gouttes pour les yeux etc… et une pochette avec pour mon ordinateur une souris, mon chargeur etc… comme cela je distingue bien les 2.

les Parisiennes ont elles un rapport spécifique à leur sac ? Oui, je pense. Je suis Lilloise et à Lille, ma voiture, c’était ma maison ! Je pouvais tout y mettre et avoir un sac léger. A Paris, on doit prévoir toute sa journée à l’avance et tout transporter avec soi. il m’arrive d’avoir en plus de mon sac, un sac en tissu avec mes affaires de yoga et un sac avec mes chaussures à talon pour mes rendez-vous… C’est épuisant pour mon dos ! J’ai tenté le sac-à-dos, mais question look, ce n’était vraiment pas terrible. Les Parisiennes arrivent à rester chic avec leur sac et je me demande comment elles font. Entre la pluie, les terrasses où ils trainent par terre, les affaires trop nombreuses qui les déforment… les sacs prennent cher. Du coup, à force de courir dans Paris, j’ai perdu mon addiction aux beaux sacs. Avant, je rêvais d’un Céline, maintenant je vise la praticité avant tout !

Ton autoportrait : J’ai toujours aimé et retenu cette phrase, de Malraux  : “être aimé sans séduire est un des beaux destins de l’homme”. Parce que je crois que les rapports de séduction un peu faux me font peur.

Suivez Marine et Longue vie aux Louves ! 

reseaux 2

 

www.leslouves.com

Facebook

Instagram

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *